Episode 12 : 2003 / 2004 Coup de froid

Retour en 2003 donc. S’il s’agit d’une année calme artistiquement pour Dominique, sur le forum (CCV) ça s’agite. Les SYG qui l’administrent souhaitent mettre le paquet sur le contenu éditorial et n’ont pas trop envie de se prendre la tête à modérer nos propos. Et le ton monte. Un exemple : Dominique m’ayant raconté qu’Arnaud Viviant des Inrocks avait revendu son exemplaire dédicacé du Disque Sourd, je relate l’anecdote sur le forum et me fais limite traiter de collabo pour avoir balancé son nom. Une autre fois, suite à un post d’un des membres jugé irrespectueux, le forum ferme quelques jours avec menace implicite de fermeture définitive si on continue dans cette voie.

Peu en phase avec cette ligne de conduite, nous décidons avec Yohann aka Libilule de lancer un forum alternatif dont le ton se veut plus libre que sur CCV qui devient à cette époque le site officiel de Dominique. Sans être paranos, on sent que l’initiative ne plaît pas beaucoup et qu’on est attendu au tournant. Et le tournant arrive très vite. Une contributrice met en ligne sur notre site deux titres peu audibles enregistrés lors d’une courte prestation de Dominique et quelqu’un se charge de l’en informer. Fureur de sa part qui en parle dans une émission de radio en exprimant son mécontentement vis-à-vis de soi-disant fans qui se prennent pour des chevaliers blancs (sic) mais qui au fond ne le respectent pas. J’apprendrai plus tard que Dominique s’était sérieusement posé la question de faire fermer notre site. Finalement, il n’a pas à se donner cette peine puisqu’un hacker pirate notre site et le fait taire définitivement.

L’histoire n’aura duré que 2 ou 3 mois mais plombera quelque temps ma relation avec Dominique. J’ai notamment en mémoire une séance de dédicace au Salon du Livre à Paris, où Dominique était entouré des auteurs ayant écrit des nouvelles inspirées de son nouvel album Tout sera comme avant. Ce jour-là, j’ai été dans l’incapacité de m’approcher et c’est ma compagne qui s’était chargée de la dédicace.

Mais j’anticipe. Le premier contact avec Tout sera comme avant se fait je pense lors d’une lecture donnée à Bron en compagnie d’une actrice nommée Laëtitia Bégou qui lit des textes que Dominique met en musique. Laëtitia prendra plus tard pour nom de scène Laëtitia Velma.

avec l’ex Married Monk et régional de l’étape Fabio Viscogliosi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.